Atelier de l'Imagier | Manuscrits orientaux fables de Lukmân - Atelier de l'Imagier
3375
page-template-default,page,page-id-3375,ajax_fade,page_not_loaded,

Manuscrits orientaux fables de Lukmân

 

L’Université de Liège en Belgique possède une remarquable collection de manuscrits orientaux, livres sacrés et écrits profanes.

Les fables de Lokman, manuscrit arabe de 32 feuillets de papier, in-4°. Le manuscrit serait antérieur à la première publication imprimée des fables, à Leyde, en 1615 par Erpenus. Lokman (Luqman, Locman ou Loqman) est un sage de la tradition arabe préislamique. Luqman aurait vécu au XIe siècle et serait originaire d’Abyssinie, d’Égypte ou de Palestine.
Un recueil de fables attribuées à Luqman aurait circulé à partir du XIIIe siècle. La première référence à ce recueil le ferait remonter à 1423. En 1615, l’humaniste Thomas van Erpe (aussi appelé Erpenius) publie à Leyde une traduction de ce recueil sous le titre « Locmani sapientis fabulœ » (Fables de Locman le sage), comportant le texte arabe et sa traduction latine. L’ouvrage contient 34 fables, dont la grande majorité appartiennent au corpus ésopique.
Le manuscrit de ces fables conservé à l’ULg serait quant à lui antérieur à la publication imprimée de 1615.