Atelier de l'Imagier | Process management - Atelier de l'Imagier
2877
page-template-default,page,page-id-2877,ajax_fade,page_not_loaded,

Process management

 

L’Atelier de l’Imagier utilise une technologie légère et souple qui s’adapte aux différents types de documents.

 

 

 

 

 

 

Sans exclure le scanner puisque nous possédons un Hasselblad 848, l’Atelier a été,

depuis 2005, en mesure de proposer une réelle alternative de numérisation par

l’équipement conjoint de capteurs numériques et d’objectifs très précis à usage défini et

particulier. Convaincus que chaque objet, chaque livre, chaque plaque, chaque négatif

va poser un problème particulier, nous avons préféré investir dans un système multimodal

de prise de vues qui permet de faire face à presque toutes les situations. Le

plus grand objet auquel nous ayons été confrontés est un plan de 35m de long dans

les archives de l’Ecomusée du Bois-du-Luc. Le plus petit, une photographie microfilmée

de prisonniers de la guerre d’Algérie pour l’ECPAD Minstère de la défense (France)

dans les tests préliminaires. En associant un couple capteur numérique avec un

objectif adapté à la reproduction de l’objet envisagé, nous nous rapprochons d’une

reproduction conforme au rapport de perspective de l’objet numérisé. Nous voulons

valider notre méthode sur base d’une équation fondamentale pour nous, allier

productivité avec qualité et fiabilité. Un véritable process management nous permet

de travailler en toute confiance sur des volumes de fonds importants en conciliant

économie d’échelle avec individualisation du traitement. Testée avec succès en grandeur

réelle en 2005 dans les locaux de la Bibliothèque Royale à Bruxelles, notre méthode

nous a confortés dans nos choix lors de la numérisation des fonds des Archives et

Musée de la Littérature.

 

Capture-d’écran-2011-10-09-à-10.47